Rechercher

Encore une année folle


1) - Un message de Robin

2) - Le saison comme tel

3) - Super photos de la ferme

4) - Le futur de la ferme

5) - Les valeurs de les paniers ASC

6) - Sondage!!!


MESSAGE DE ROBIN


C'était une année folle. Dernièrement, lorsque quelqu'un me demande comment s'est passée la saison, j'énumère toutes les bonnes choses qui se sont produites (production géniale, beau temps, magasin occupé, équipe formidable), puis je m'arrête une seconde, me demandant pourquoi cela m'a semblé si DIFFICILE. Et puis je réalise. . . A - la pandémie. B - un nouveau bébé en mai. C - manque général de sommeil dû à A et B. Malgré cela, Florian (notre nouveau garçon) a été un pur bonheur, et a également été un bébé très faci, si tant est que cela existe. Fiona a embrassé son rôle de grande sœur avec verve, et bien que la maison soit un peu plus désordonnée, et que nous soyons un peu plus fatigués, nous sommes super reconnaissants d'être arrivés ici malgré toute l'histoire de "l'agriculture dans une crise climatique et pandémique mondiale". J'ai commencé à faire du vélo de montagne cet été, pour remédier au manque de sommeil, et je le recommande vivement comme remède au malaise mondial général.




RÉCAPITULATION DE LA SAISON


Comme Tim l'a dit la semaine dernière, les 9 premières semaines de l'ASC impliquent tellement de planification, de travail, d'espoir de beau temps et de gestion du mauvais temps, qu'elles passent vraiment à la vitesse de l'escargot. Chaque seconde entre avril et août est cruciale, et chaque fenêtre de beau temps doit être utilisée au maximum. Et puis. ... nous passons le cap du mois de septembre, et nous récoltons littéralement ce que nous avons semé pendant neuf semaines supplémentaires. La deuxième moitié de l'ASC passe toujours très vite pour nous dans le champ, alors que nous nous installons dans notre calendrier de récolte, et après que nous n'ayons plus beaucoup de contrôle sur ce qui a été planté et sur sa croissance.


Et comment ça a poussé ? Eh bien, c'était une année de croissance fantastique, comme nous espérons que vous l'avez remarqué ! La combinaison d'un temps parfait et d'un nouveau régime de fertilité, ainsi que les avantages continus de notre système de plate bandes permanentes ont abouti à une année exceptionnelle pour les tomates, les poivrons, les aubergines, les betteraves, les oignons, les poireaux . . . tout ce que vous voulez ! Nous avons redécouvert notre appréciation des navets Hakurei, et nous nous sommes délectés des poivrons rouges à peau épaisse. Nous avons engagé la mère de Jess pour transformer tous les légumes excédentaires dans notre cuisine commerciale nouvellement certifiée, et maintenant nos congélateurs débordent de soupes, de sauces et de salsas.


Ces photos ne présentent pas les légumes, mais les personnes qui les ont cultivés. Et avec une équipe aussi formidable, comment ne pas cultiver les légumes les plus extraordinaires ? Un grand merci à la mère de Willow, Barbara Brown, une photographe professionnelle, pour ces superbes photos.



Le sol, les insectes et les oiseaux


Les analyses de sol et les nouvelles mélanges des engrais biologiques nous ont permis d'acquérir la certitude que nous pouvons cultiver ce dont nous avons besoin sur un peu moins de terrain. Cela devrait nous aider à faire face à un problème croissant de mauvaises herbes, tout en introduisant des corridors d'habitat plus biodiversifiés à travers la ferme pour les oiseaux et les abeilles. Vous avez été nombreux à venir nous aider sur notre projet de brise-vent, ce qui a été une véritable source d'inspiration. Il est difficile de continuer à aspirer à des objectifs de durabilité tout en développant une entreprise et en élevant des enfants, mais le soutien de la communauté et de nos clients fait que tout cela en vaut la peine.


L'avenir


Mais nous n'avons pas abandonné, loin de là ! Cet automne, nous réinvestissons dans notre production en serre. Nous avons toujours eu une relation amour-haine avec nos serres. D'un côté, on ne peut pas contester le fait d'avoir des tomates dans les premiers paniers de l'ASC (ce à quoi nous travaillons toujours). D'autre part, l'énorme consommation de combustibles fossiles de ces cultures donne l'impression que nous hypothéquons l'avenir de nos enfants pour avoir des tomates et des aubergines en juin.


Nous allons donc essayer de tout avoir, en investissant dans le chauffage électrique de toutes les serres, alimenté par l'énergie propre d'Hydro Québec. Ainsi, nous hypothéquons l'avenir de nos enfants pour le bien collectif de toute notre communauté. Nous le faisons avec la confiance et la connaissance que notre formidable communauté de l'ASC nous soutiendra à son tour, pour que cela soit viable, tout en profitant de plus en plus tôt des tomates, poivrons, aubergines et autres dans vos paniers (gingembre ? ! champignons ? ! myrtilles ? !).


La répartition de l'ASC cette année :


Nous vous en avons vraiment mis plein la vue cette année ! La production exceptionnelle s'est traduite par une récolte exceptionnelle pour l'ASC, avec les valeurs de panier les plus élevées que nous ayons jamais vues dans cette ferme. Comment cela s'est-il passé ?


Coût moyen d'un panier CSA complet : 36,50 $. Valeur moyenne du panier de l'ASC complète : 45 $ !!! ou un bonus de 23 % par rapport au prix que vous avez payé !!!!.

Coût moyen du panier de la demi-CSA : 39 $ Valeur moyenne du panier de la demi-CSA : 45 $, soit une prime de 15 % par rapport au prix que vous avez payé ! !!


Veuillez cliquer ici pour répondre à notre sondage de fin de saison ! !!










72 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout